Bienvenue sur le site de LB Stone

Lexique

Balancé(e)
Escalier dont certaines marches ont une largeur variable dans le quartier tournant. Marche de largeur variable, dans le quartier tournant d'un escalier.
Balustre
Petite colonne soutenant la main-courante d'un escalier.
Cage d'escalier
Pièce dans laquelle se trouve l'escalier (sans que l'escalier soit nécessairement adossé à ses parois appelées murs d'échiffre).
Collet
Petit côté d'une marche balancée.
Contremarche
Partie verticale entre deux marches. La contremarche est sécurisante, cependant elle n'est pas systématique (les échelles de meunier n'en ont pas, par exemple), les escaliers qui en sont dépourvus sont alors dits « à claire-voie ».
Coquille d’escalier
Dessous de l’assemblage des marches d’un escalier qui tourne en colimaçon ou l’intrados de la voûte rampante formée par cet assemblage.
Course
Distance horizontale comprise entre les faces de la première et la dernière contremarche.
Crémaillère
Pièce d'appui, soutenant marches et contremarches, suivant l'angle de l'escalier, souvent plaquée contre le mur d'appui, et se différenciant du limon par le fait qu'elle est découpée suivant le dessous de la marche et l'arrière de la contremarche.
Échappée
Hauteur de passage nécessaire pour passer debout, prise verticalement entre le nez de marche et la partie inférieure du plancher ou de la volée au-dessus. Cette hauteur doit être au minimum de 1.90 mètres voir 2.00 mètres à 2.10 dans les établissements recevant du public. Cette hauteur est à contrôler avec grand soin
Échiffre, mur d'échiffre
Mur sur lequel repose l'escalier.
Emmarchement
Largeur utile pour l'établissement des marches, largeur de la marche.
Escalier
L’escalier est une construction architecturale constituée d'une suite régulière de marches, permettant d'accéder à un étage, de passer d'un niveau à un autre en montant et descendant.
Escalier à pas d'âne
Se dit d'un escalier dont les marches sont très larges. Ils étaient destinés à faciliter le passage du bétail ou d'animaux de trait.
Escalier à quart Tournant
L'escalier à quartier tournant est celui dont les limons ou crémaillères sont cintrés et les marches balancées, c'est-à-dire non parallèles. Il s'installe généralement dans une trémie rectangulaire et tourne sur 90° au départ ou à l'arrivée de l'escalier.

Il existe plusieurs sortes d’escaliers quart tournants : l’escalier quart tournant (un seul angle), l’escalier deux quarts tournant (deux angles) et l’escalier demi-tournant (il possède deux volées).

Avantages
Le principal avantage d’un escalier quart tournant est le gain de place que celui-ci peut apporter. En effet, un escalier quart tournant peut être intégré dans un angle, ce qui permet d’optimiser un espace qui aurait pu être perdu. L’escalier quart tournant demande ainsi une surface beaucoup moins importante que l’escalier droit. De plus, l’escalier quart tournant reste encore assez abordable.

Inconvénients
Les marches d’angle de l’escalier quart tournant constituent un inconvénient qui peut pourtant être résolu. En effet, les marches d’angle sont beaucoup plus étroites dans l’intérieur que dans l’extérieur, ce qui peut se révéler être un peu dangereux lors de la descente. Un palier peut être intégré pour résoudre ce problème, même si celui-ci s’adapte mieux à un escalier deux quart tournant et à un escalier demi-tournant.
Escalier droit
Par définition, un escalier droit se caractérise par une monté rectiligne. Cette forme d’escalier nécessite une ouverture (généralement) rectangulaire. Il a l’avantage de n’occuper qu’un pant de mur et permet un passage aisé. Traditionnel dans sa forme. Il peut malgré tout être très contemporain par son style et devenir un escalier très design. Dans sa version sans contremarche, il apporte une certaine transparence, légèreté, une sobriété et cela sans aucunes cassures dans le visuel du garde-corps.

Avantages
L’escalier droit est un escalier bien plus facile à concevoir que les autres formes d’escaliers (escalier quart tournant, escalier hélicoïdal). De plus, la pose de l’escalier droit est relativement aisée. L’escalier droit est aussi la forme d’escalier la plus sécurisée grâce à la présence de contremarches dans la grande majorité des cas : la contremarche permet d’éviter au pied de glisser entre les marches. Il s’agit donc d’un escalier particulièrement indiqué lorsque des enfants sont amenés à fréquenter celui-ci. Enfin, étant donné que l’escalier droit est le plus facile à concevoir, il est aussi le plus abordable au niveau du prix.

Inconvénients
Néanmoins, malgré les avantages présentés ci-dessus, l’escalier droit ne peut pas toujours être intégré à un intérieur. En effet, pour pouvoir installer un escalier droit chez soi, il faut posséder un espace plutôt conséquent pour éviter que l’escalier soit trop raide et donc trop dangereux.
Garde-corps
Ensemble constitué d'une main courante et de balustres, destiné à assurer une protection devant un vide. La main courante sera située à 90 cm du nez de marche en montant et 100 cm sur un palier ou une mezzanine.
Giron
Distance horizontale de nez de marche à nez de marche. En cas de volée courbe, le giron théorique est alors la profondeur de marche mesurée sur la ligne de foulée (lieu de giron constant).
Hauteur d'escalier
Distance verticale entre les niveaux des sols du départ et de l'arrivée.
Intrados
L'intrados est la face inférieure d'une voûte ou d'un arc.
Jour
Espace vertical laissé par les volées, vide central dans la cage d'escalier.
Ligne de foulée
Ligne de trajectoire théorique suivie par une personne montant l'escalier. Cette ligne est située à 50 cm de la main courante. On la représente sur le tracé de l'escalier en pointillés. Sur cette ligne les girons sont constants.
Lisse (ou main-courante)
Elle appartient au garde-corps et elle accompagne l'escalier sur toute sa longueur.
Main-courante
Rampe d'un escalier.
Marche
Degré, pièce horizontale sur laquelle on pose le pied. La marche se définit dimensionnellement par son emmarchement, son giron et sa hauteur. Formellement une marche peut être : droite ou carrée (si elle est rectangulaire) ; balancée ou dansante si les deux extrémités ont des largeurs différentes ; biaises si sans être balancée elle n'est pas perpendiculaire au limon. La marche du bas est la marche de départ, celle du haut est la marche d'arrivée ou marche palière.
Nez de marche
Partie de la marche en saillie sur le nu de la contremarche, la hauteur du garde corps ou de la main-courante est calculée à partir du nez. Appelé aussi "Pas de souris" dans certaines régions du sud-est de la France.
Noyau
Dans un escalier à vis, c'est la partie centrale constituant un axe autour duquel sont disposées les marches. Techniquement, le plus souvent pour les escaliers de pierres, il est le résultat de la superposition d'une partie de ces marches.
Paillasse
Dans le cas des escaliers en béton, c’est la dalle en pente intégrant les marches d’une volée.
Palier
Plate-forme ménagée à l'étage accédant aux portes palières, le palier principal. La plate-forme intermédiaire est appelée repos ou palier de repos et ne donne pas accès à des locaux.
Pente de l'escalier
Elle est représentée par un angle existant entre le plan horizontal et la ligne de foulée, elle définie la raideur de l'escalier.
Plinthe
Une plinthe d'escalier est située dans la partie inférieure d'un mur (ou d'une cloison) adjacent à un escalier. Elle peut être à redents, droite, en crémaillère, etc. Sa pose peut être difficile si les marches ne sont pas toutes de même hauteur ou si l'escalier est tournant. La plinthe droite ne s'applique qu'au niveau de la marche tandis que la plinthe ruban s'applique aussi à la contremarche.
Queue
Partie la plus large d'une marche balancée.
Reculées
Longueur et largeur de l'escalier projetées horizontalement.
Stylobate
Plinthe que l'on trouve sur les murs le long des marches d'escaliers.
Tête de départ (de rampe)
Pièce souvent arrondie qui orne le début d’une rampe d’escalier. Elle peut être réalisée en bois, en fer forgé ou en pierre.
Trémie ou Chevêtre
C'est l'ouverture effectuée dans un plafond destinée à recevoir l'arrivée de l'escalier.
Volée
Portion d'escalier comprise entre deux plates-formes et qui comprend les marches. Les marches sont droites (en parallèle) dans la volée droite, les marches sont rayonnantes dans la volée d'escalier à vis (à la française), les marches sont biaises ou balancées ou dansantes dans les quartiers tournants.